puggy

  • Puggy

    Voici un groupe que l'on va certainement ré-entendre en 2011. Puggy. Les mauvais blogs non belge disent d'eux qu'"ils se considèrent être un groupe belge, car c'est là que tout à commencer". C'est vrai que le guitariste/chanteur, Matthew Irons, est anglais, la bassiste, Romain Descampe, est français et le batteur, Egil Franzen, est suédois, mais n'est-ce pas cela la Belgique? 

    Dixit Wikipedia :"La petite histoire veut que le recrutement du groupe pour assurer la première partie d'un concert d'Incubus se soit fait suite à un souci technique lors du festival Couleur Café en Belgique. Le groupe jouait en ouverture du festival, et quelques minutes après leur sortie de scène, un feu se déclare, et force les organisateurs à stopper le festival. Une chaîne diffusant dans l'après midi les images du festival, se retrouve avec uniquement les images du groupe, et les diffuse en boucle pour occuper l'antenne. Les Incubus, regardant apparemment beaucoup la télévision en journée, tombent sur ce groupe qui passe en boucle, et décident de les enrôler pour leur tournée européenne."

    Dixit Classic 21: "Puggy ne laisse jamais indifférent et fédère à chaque apparition de plus en plus d’adeptes. Un son novateur, doublé d’une présence scénique remarquée de tous! Puggy a fait ses armes en 1ère partie de groupe comme Incubus, Smashing Pumpkins, Fiction Plane ou encore au Printemps de Bourges 2008 dans la sélection Révélation Rock."

    Dixit moi, Puggy nous présente un rock qui sent la fraîcheur des nouveaux jours. Ligne de guitare et voix claires, son de batterie simple comme on l'aime, et un beau jeu de clavier présent quand il le faut, mais pas trop, de belles harmonies dans les voix, mais attention de ne pas rester trop conventionnel. La pop aime les conventions. Pas la musique rock qui aime les brins, voire les poutres de folie et de créativité. Cela passe sur les bonnes radios. Pensez à y rester!