Stereophonics

Tout d'abord, un grand merci à tous ceux qui ont continué à me suivre malgré un grand moment d'absence. Ce blog a été visité par plus de 1200 visiteurs mensuels. MERCI!

Aujourd'hui, on re-démarre avec Stereophonics (et re-merci à Phil pour cette suggestion). 

Stereophonics est un groupe de rock britannique formé en 1992 au Pays de Galles par Kelly Jones. Il est aussi composé de Richard Jones, Jamie Morrison et Adam Zindani.

Tout commence dans le début des années 1990. Kelly Jones (Guitare, chant), Richard Jones (basse), et Stuart Cable (batterie), trois amis d'enfance décident de monter un groupe de rock qu’ils baptisent à leur début Blind Faith ce qui était aussi un nom de groupe d’Eric Clapton. Peu de temps après ils le rebaptisent Tragic Love Company, en s'inspirant des noms de leurs groupes préférés : The Tragically Hip, Mother Love Bone et Bad Company. Plus tard, Stuart Cable inspiré par l'inscription « Stereophonic » qu’il peut lire sur le phonographe de sa grand-mère décide avec l’accord des membres de changer le nom du groupe en « The Stereophonics » jusqu’à ce qu’en 1996 le groupe prenne le nom définitif de Stereophonics. Selon la légende, les musiciens se seraient rencontrés à un concours annuel de cheese rolling à Cwamaman. 

Word Gets Around sort en 1997, le tout premier album du trio gallois est une véritable révélation, notamment en Grande-Bretagne. On y découvre un groupe déterminé à faire sonner les guitares, grâce à des riffs envoûtants et qui essaye de mélanger Rock et Poésie avec des textes romantiques tout droit sortis de la plume de Kelly Jones dont la voix éraillée ne laisse pas indifférent. Ce mélange unique ne passe pas inaperçu aux yeux du grand public, et le groupe décroche en 1998 un Brit Award dans la catégorie « meilleur espoir britannique » et leur album devient disque de platine en Grande Bretagne (500 000 ventes).

 

Traffic

 

 

Thousand trees

 

 

Nouvel album en avril 2001, acoustique et mélodique, très Brit; Just Enough Education To Perform (JEEP). On y retrouve le single Mr. Writer, critique sur le comportement critique des médias.

 

Mr. Writer

 

Et 2013? L'album Graffiti on the train est tout chaud sur les étalages. Le groupe ne renie pas ses origines, toujours aussi brit pop et mélodique, l'album comporte de superbes ballades aux riffs guitares languissants de sueur chaude.

Graffiti on the Train

 

Indian Summer

 


Promis, la prochaine fois, je ne reste pas 6 mois sans vous donner des nouvelles de la sphère musical.

A+

Thôt

 

 

Les commentaires sont fermés.