• Don't stop me now!!

     Je vais vous faire une petite confidence.. Il y a des jours où je me mets à rêver d'être réincarner en Freddy Mercury (je sais, il est mort avant moi, surement réincarner en Super Mario), et, en vraie bête de scène, m'assoir au piano devant une foule en délir et commencer à chanter..Don't stop me now (peut-être la moustache en moins).

    Qu'est-ce que cela aurait été grandiose de se faire plein de pongnon en chantant les plus gros tubes de l'univers en singlet (marcel pour les français) jaune, les bourses bien visibles dans un costume noir et blanc que même JP Gaultier n'aurait pas oser dessiner, et une moustache de gendarme en prime.

    Cela s'appelle la le talent...

     

     

     

  • Hey Jimmy!

     

  • Wheatus- Teenage Dirtbag

     

  • Paramore

    Paramore a d'abord été créé par Zac Farro, Josh Farro, Taylor York et Jason Clark, quatre garçons du Tenesse. Le groupe avait alors besoin d'un chanteur principal. Zac a rencontré Hayley Williams et les garçons lui ont demandé de les rejoindre après quelques répétitions. Durant ces répétitions, Hayley, Josh et Taylor écrivent leur première chanson, Conspiracy, qui se trouvera ensuite dans All We Know Is Falling, le premier album du groupe.

     

     

     

    L'album All We Know Is Falling est le début d'une jeune carrière pour le groupe Paramore, sous le label Fueled by Ramen. Le groupe est alors composé de 5 membres, Hayley Williams, au chant, Josh Farro, à la guitare, Jeremy Davis, à la basse, Jason Bynum, à la guitare rythmique, et Zac Farro, à la batterie. C'est quelque temps plus tard, que Jason Bynum et Jeremy Davis quitteront le groupe, le guitariste rythmique sera remplacé par Hunter Lamb, qui quittera le groupe en 2007 pour se marier, et le bassiste par John Hembree, jusqu'au retour de Jeremy, quelques temps après.

     

    En 2007 sort le deuxième album, Riot! Le groupe connaît un premier succès avec l'excellent Misery Business

    Le 10 février 2008 a lieu la cérémonie des Grammy Awards, où Paramore sont nominés dans la catégorie de révélation de l'année. Ce sera finalement Amy Winehouse qui remportera le prix.

    Brand New Eyes est le 3e album studio du groupe, qui est sorti le 29 septembre 2009 aux États-Unis et au Canada. Produit par Rob Cavallo, l'album sort sous le label Fueled by Ramen. Il a été certifié disque d’or (500 000 copies vendues) par la RIAA le 19 janvier 2010. Le premier single fut Ignorance. Le deuxième single fut Brick By Boring Brick.

     

     

     

    A+

    Thôt

     

     

  • Pussy Riot

    Vous n'avez pas entendu parler des Pussy Riot? Vous étiez donc en vacances ou sur mars!

    Ce groupe punk russe est habitué aux performances artistiques non-autorisées à Moscou pour promouvoir les droits de la femme en Russie, et plus récemment pour s’opposer à la campagne d’élection du premier ministre Vladimir Poutine pour la présidence de la Russie. 

    Seulement voilà, la réalité politique rattrape très souvent la réalité artistique et contestataire.

    Nadejda Tolokonnikova, 22 ans, Ekaterina Samoutsevitch, 29 ans, et Maria Alekhina, 24 ans, sont actuellement emprisonnées dans une geole de Moscou depuis plus de 5 mois. Leur crime? Ceci...

     

     

    Rien d'autre qu'une prière punk faite en février 2012 dans la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou, encagoulées, avec guitares et sonorisation,... une simple "prière punk" anti-Poutine.

    Pas de quoi fouéter un chat lorsqu'on habite un pays démocratique. Oui mais voilà, la Russie de Poutine & Co est loin, très loin de l'horizon démocratique. Et les 3 Pussy Riot risquent jusqu'à 7 ans de prison pour "hooliganisme".

    Je profite d'être né dans un pays démocratique pour publier ce bout de texte et supporter les Pussy Riot dans leur combat contre l'idiotie, car peut-être, si j'étais né en Russie, aurais-je subit le même sort qu'Anna Politkovskaïa assassinée en octobre 2006 pour avoir fait son boulot de journaliste compétente? D'après un rapport du FIEX (Échange international de la liberté d'expression (IFEX)) sorti en 2009, plus de 300 journalistes ont été tués en Russie depuis 1993.

    Des musiciens britanniques de renom parmi lesquels Pete Townshend, les Pet Shop Boys et Sting, ainsi que des stars américaines comme le chanteur du groupe de rock Red Hot Chili Peppers et Anthony Kiedis ont exprimé leur soutien aux jeunes femmes.

     

     

     

    Rapellons à Mr Poutine & Co qu'il y a eu des précédents dans l'histoire du rock politique. Les protagonistes n'ont jamais fait de prison (en tout cas pas) pour ces crimes d'expression.

     

     

     

     

    Rue Saint Jacques à Paris, mai 1968, il était écrit.. "L'agresseur n'est pas celui qui se révolte mais celui qui réprime".

    Thôt 

     

  • The Butterfly Ball

    L'histoire du rock est aussi jalonnée de surprises et d'étrangetés.

    Principalement bassiste et producteur, le Gallois Roger Glover est indissociable de l'histoire du phénomène Deep Purple. Il fait en effet partie de la formation de 1969 à 1973 pour les trois chef d'oeuvre du groupe "In Rock" (1970), "Machine Head" et "Made in Japan" (1972), soit pratiquement Les Dix Commandements du hard rock en trois disques.

     

     

    Beaucoup plus surprenant, Roger Glover est également l'auteur et le producteur de l'un des albums les plus inattendus du rock des 70's avec "The Butterfly Ball" (1974).

    "The Butterfly Ball" est à la base un opéra rock ......pour enfants. Au départ, le projet était une adaptation en dessin animé d'un conte pour enfants d'un certain Alan Aldridge, « The butterfly ball and the grasshoper's feast ». Hélas l'entreprise qui devait le réaliser a fait faillite, si bien que le projet n'a jamais vu le jour.
    Mais la musique avait été terminée et l'album, sous le nom de « The Butterfly ball » est sorti en 1974.

     

     

    Entre les mains de Glover, l'objet devient un concept album psychédélique aux forts relents des quatre de Liverpool,
    notamment des très fantasques et novateurs "Revolver" et "Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band". Ce titre, "Love is all", avait été animé comme test pilote. Chanté par Ronnie James Dio (un des pères du heavy metal, et créateur du signe de ralliement de tous les métalleux, les cornes du Diable avec les doigts) et un choeur d'enfants, "Love is all" devient un titre culte pour toute une génération. Toujours considéré comme une référence, "Love Is All" a été remixé en 2008 par Gonzales pour le compte de la chaîne franco-allemande arte afin de promouvoir son émission estivale "Summer of the 70s".

     

    Pour les puristes, voici la bande son de la démo originale...


    podcast

     

    Merci à Phil pour cette belle histoire.

    A+

    Thôt

      

     

     

  • Buzzcocks

    Faisant aussi parties de l'histoire du punk rock, Buzzcocks est un groupe anglais formé à Bolton en 1976. Il est dirigé par le chanteur-compositeur-interprète-guitariste Pete Shelley et le chanteur-compositeur-interprète-guitariste Steve Diggle.

     

     

    Le groupe a eu une influence importante sur la scène musicale de Manchester et sur le mouvement indépendant punk rock, power pop, pop punk et indie rock.

    Le nom "Buzzcocks" a été choisi par Howard Devoto et Pete Shelley, après avoir lu l'article "it's the buzz, cocks!" consacré à une série TV dans le magazine Time Out. Le "buzz" représente l'excitation de jouer sur scène, "cocks" a le sens d'ami à Manchester. Ils pensaient ainsi capturer "l'excitation" des SexPistols et de la scène punk naissante.

     

     

    Le son des Buzzcocks est à la fois varié et très reconnaissable : des guitares "cristallines" amplifiées par des lampes ; une basse ambitieuse et humble à la fois, une batterie toujours en soutien malgré un jeu de cymbales un peu soutenu parfois. Le chant est à l'avenant, aux limites et au-delà. Pete Shelley chante l'essentiel des compositions, parfois relayé par Steve Diggle qui a réalisé des albums en solo et compose dès 1977 des morceaux emblématiques du groupe ('harmony in my head").

     

     

     

    Après une séparation en 1981, le groupe se reforme en 1989. Il continue de tourner et sort régulièrement des disques, d'une touchante fidélité à l'esprit punk.

     

     

    A+

    Thôt