• Radio Panic Live 365

    http://www.live365.com/index.live#stations/maharishi?play=2

     

    Britpop and UK Indie tracks from the past and present: Blur, Pulp, Oasis, Suede, Super Furry Animals, The Bluetones, Supergrass, Manic Street Preachers, & more

     

     

  • Manchester MusiCity

    La rivalité entre la ville de Manchester et celle de Liverpool existe dans le foot. Mais depuis que certains papys scarabées ont décidé de faire de la musique à Liverpool, les commentateurs y cherchent aussi une rivalité musicale.

    Pas la peine de compter les buts. Le vainqueur est de loin la ville de Manchester.

    Dans les années scarabées existait déjà un rival, les Herman’s Hermits. Le groupe démarre dans la lignée du mouvement initié par le début de carrière des Beatles. Il seront populaires au Royaume-Uni, et surtout aux États-Unis, durant le milieu des années 1960, avec des albums et de nombreux singles classés dans les charts, dont l'excellent No Milk Today.   

     

     

    Toujours à la même époque, The Hollies se fera connaître grâce à ses reprises et à son son particulier: une guitare claire et limpide, la voix haut perché de Clarke et un rythme rapide pour l’époque. Graham en 1968, puis Clarke en 1971 quittent le groupe, ce qui n’empêche pas The Hollies de continuer à séduire, ses membres s’adaptant aux changements de modes. Graham et Clarke ont fait en 2009 leur retour au sein de la formation pour un concert, en l’honneur de l’introduction du groupe au Rock’n'Roll Hall of Fame.

     

     

    Un saut dans le temps nous amène dans les années '80. La ville de Manchester va y jouer un rôle plus qu'important en y imposant des groupes et un style qui marqueront la décennie musicale. 

    Joy Division est groupe que l'on plaçait dans le post-punk à ses débuts et qui deviendra un des emblèmes de la New Wave. L'initiateur de la coldwave est une comète dans la paysage musical britannique. Le groupe connaîtra le succès dans les deux dernières années de sa vie, surtout grâce à son chanteur, Ian Curtis. Ce dernier, à la « voix mortifère » « de conteur sépulcral », souffrait de crises d’épilepsie dont il s’est inspiré pour son jeu scénique (style repris notamment par Thom Yorke). Il se suicide en 1980, menant à la dissolution du groupe, qui se reforme quelques mois plus tard sous le nom de New Order avec Gillian Gilbert.

     

     

    New Order, naît des cendres de Joy Division, suite au suicide de Ian Curtis. Les trois membres restant décident alors de créer un nouveau groupe, où ils sont rapidement rejoints par Gillian Gilbert. Après un premier album proche du style de Joy Division, le quatuor explore par la suite des voies plus électroniques avec succès. En 2001, Phil Cunningham remplace Gillian Gilbert, et ce jusqu’à la séparation du groupe en 2006.

     

     

    New Order devient le fil de lance du mouvement New Wave, et, fait plus marquant pour la ville de Manchester, le groupe va largement financer l'Haçienda, une boîte de nuit du label Factory (leur label depuis la période Joy Division), qui ouvre en mai 1982. A partir de ce moment, l'Haçienda tiendra une place centrale dans la vie musicale de la ville. Le club devient le berceau des nombreux futures nouveaux groupes que la ville va connaître.

     

    Contre-mutants du mouvement "Haçienda", The Smiths est fondé par Johnny Marr et Morrissey en 1982. Le groupe connaitra le succès tout au long de son existence. Il incarne l’esprit anti-establishment des 80′s, et méprise aussi bien les clips vidéos que les synthétiseurs et les Etats Unis. Leur troisième et avant-dernier album, The Queen is Dead, reste leur plus gros succès, et est considéré comme leur chef d’oeuvre. Le groupe se sépare en 1988, après le départ de Johnny Marr, non sans avoir sorti un dernier album live. The Smiths resteront fiers de leur origine mancunienne, refusant de déménager à Londres malgré les demandes de leur producteur.

     

     

    Plus pop, ils marqueront tout de même l'histoire musicale de la ville. Simply Red, ainsi nommé en raison de la couleur rousse des cheveux du fondateur et leader du groupe, Mick Hucknall, a connu le succès à la sortie du single Holding back the years, qui booste les ventes du premier album dans la seconde moitié des années '80. Le groupe connait alors une période faste de 6 ans, dont le pic est l’album Stars, qui reste deux ans parmi les plus vendus en Europe et en Grande-Bretagne. En 2010, après 25 ans d’existence, Mick Hucknall (dernier membre d’origine du groupe), annonce la dissolution de Simply Red. 

     

     

    Arrivent les années '90 et les années fastes de l'Haçienda. Manchester va connaître une nouvelle vague de musique et ...de speed; MADCHESTER.

    Happy Mondays est l'initiateur de la vague Madchester et le principal chef de file du mouvement avec les Stone Roses. L’abus de drogues (et autres substances illicites), le penchant de ses membres pour la fête et un album mitigé conduisent à la séparation du groupe en 1992. En 2007 cependant, Happy Mondays renaît et sort un nouvel album qui se classe 73° dans les charts britanniques. Depuis, le groupe continue de tourner dans des festivals, essentiellement en Grande-Bretagne.

    The Stone Roses, est l'autre chef de file du mouvement Madchester de la fin des 80′s au début des 90′s. The Stone Roses ne sortira que deux albums originaux. Mais leur influence se ressent encore aujourd’hui (The Stone Roses, leur premier album, a été élu en 2006 meilleur album britannique de tous les temps). Le groupe connaitra une brève apogée avec son premier album, puis sera réduit au silence pendant 5 ans à cause d’un différend avec leur maison de disque. Entre-temps, à l'Haçienda, deux frères aux tempéraments explosifs grandissent à l'ombre des pierres roses. 

     

     

    The Chemical Brothers sont déjà grands. Reprennant en partie l'héritage électronique de New Order, le groupe devient membre éminent de la vague Big Beat. Le duo d'amis se fera connaître dès 1992 avec le single Song to the Siren mais c’est leur premier album qui va les propulser sur le devant de la scène et leur permettre d’entamer une tournée mondiale (en première partie de laquelle jouera notamment Daft Punk). Les deux amis continueront à empiler les succès tout au long de la décennie 90 puis de la suivante, collaborant même sur certaines chansons avec les deux frères explosifs qui deviennent grands.

     

     

    Les frères explosifs ont finalement bien grandi. Oasis est ouvertement inspiré par les Fab 4. Le groupe mené par les frères Gallagher -Noel et Liam- devient rapidement le chef de file du mouvement Britpop. Ayant connu ses plus grand succès au milieu des 90′s, Oasis a été miné par les querelles incessantes de ses deux leaders. C’est l’une d’elle, lors de Rock en Seine 2009, qui mènera au départ définitif de Noel Gallagher. Depuis, le groupe continue sous le nom Beady Eye tandis que Noel prépare un album avec un nouveau groupe, Noel Gallagher’s High Flying Birds.

     

     

    Entre-temps, le Fac 51 Haçienda, vrai nom de l'Haçienda, ferme ses portes en 1997 en raison du décès d'une jeune fille de 21 ans après l'ingestion de deux cachets d'extasy.

     

    Hacienda.png

     

     

     

     

     

    En parralèle, d'autres groupes sortiront de Liverpool, mais jamais la plupart d'entre eux n'atteindront l'aura de leurs collègues Mancuniens. 

    Longue vie à Mancherster MusiCity

     

    A+

     

    Thôt 

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

  • The XX

    Le groupe Britanique annonce son prochain album pour le 10 septembre.

     

  • Anglofolies - Julian Perretta and Suarez

    Aujourd'hui nous sommes à l'heure!!

    Depuis quelques années, les organisateurs ont ouvert le festival aux anglo-saxons, pour le bonheur du public. On commençait à se regarder le nombril entre Souchon, Aubert, Voulzy et re-Souchon, re-Aubert et re-Voulzy, Bénabar et re-Bénabar... Des Julian Perretta, on en redemande encore et encore.

    On attend avec impatience Julian Remo Perretta et Wonder Why.

    Dès le début du concert, on comprend pourquoi Remo a très tôt été étiquetté future révélation par les magazines britpops. Intro musical et Julian entre en dilettante. Il commence par "sa" reprise du groupe Phoenix, If I Ever Feel Better. L'anglais va très vite retirer son costume de jeunot et s'imposer en y prenant un vrai plaisir. "put your hands up", le concert est lancé sans période d'observation.

     

     

     Spa Francofolie 2012 3 002.JPGSpa Francofolie 2012 3 009.JPGSpa Francofolie 2012 3 005.JPG

     

     

     

     

    Julian se promène sur son dernier album. Stitch me up, Generation X,  1986.. Julian est en forme. Les bienfaits des thermes de Spa? Il ose une première hors album, Naked.

    Il tente une re-reprise de "I miss you" des Stonespeut-être trop ponctuée de moments blancs à mon goût, mais il se reprend: "let's bring it back" et il réussit son final.

     

     

    Tout le monde l'attendait: Wonder Why. Juste avant, Julian nous promet, "I"ll be back Belgium".

    Spa Francofolie 2012 3 012.JPG

     

     

     

     

    "Belgium, all I say thank you" .. et une petite photo pour Twitter.

    Du haut de ses 23 ans, l'artiste a été total et jamais il n'a surjoué. Déjà grand! Ma très bonne surprise du festival.

     

    J'ai appris un nouveau mot de la langue française "fucking" ("hands up those FUCKING hands... another FUCKING time" ... FUCKING people....")

    On revient aux Francofolies. On attend Suarez. Le public arrive et arrive très nombreux. Devant nous, 3 emmerdeuses qui totalisent plus de 150 bougies à elles seules. Elles me lancent "même si on est vieilles, on est ici pour s'amuser". Bon d'accord!! Que la fête à Suarez commence alors.

    Le groupe belgo-malgache est venu avec cuivres et cordes.

    On s'en fout débute le concert. Le charme de Marc Pinilla, l'italo-espagnol, fait mouche sur "les meufs" de 7 à 177 ans et sur "les mecs" aussi. Marc le sait et va en (sur)jouer durant tout le concert. Tans pis pour ceux qui ne sont pas venus pour se faire draguer.

    Suarez sait chauffé son public là où il faut, surtout 'les meufs" comme il les appelle lui-même. Son "Prends-moi" fait complètement disjoncter les emmerdeuses devant nous. "Je veux ma bouche dans la tienne, mon corps sur le tien et mes mains sur tes seins". Elles ne se tiennent plus. Qu'on appelle les pompiers....

    Marc calme les ardeurs en reprenant quelques morceaux à la guitares accompagné par son quatuor à cordes. Très beau moment! Le public écoute religieusement avec un grand respect pour l'artiste.

    Reprise de Bob Marley, Get up Stand up et One de U2 en reggae, en duo avec des invitées, dont FM Laeti, rencontrée sur le plateau de Taratata.  

    Le concert se termine sur l'Indécideur. On a passé un très beau moment de concert. Aujourd'hui on demande aux groupes de cibler leur public. Il est incontestable que Suarez, de sa mêche rebelle, vise le public féminin, sans déplaire aux "mecs".

     

     

      

    Spa Francofolie 2012 3 022.JPG  Spa Francofolie 2012 3 023.JPGSpa Francofolie 2012 3 019.JPG

     

     

     

     

    Ceci termine ma contribution aux Francofolies de Spa 2012. Merci à Belgacom qui nous a permis de passer ces très beaux moments de musiques et d'avoir pu les partager sur mon blog.

    A l'année prochaine pour les Francos, et à très bientôt pour d'autres articles.

    Thôt.

     

  • Dr Feelgood

    Un peu d'histoire aujourd'hui..

    Le nom du groupe, Dr Feelgood, vient de l'argot anglo-saxon désignant l'héroïne ou un médecin disposé à prescrire une surabondance de médicaments. En 1962, ce même nom est utilisé par le pianiste et chanteur de blues américain Willie Perryman, également connu sous le surnom de Piano Red, lorsqu'il enregistre le morceau Dr. Feelgood et renomme son groupe Dr. Feelgood & the Interns. La chanson est reprise par nombre de groupes britanniques, dont The Pirates qui en font la face B de l'un de leurs singles. On suppose que c'est alors que le groupe à venir décide de s'approprier le nom.

     

     

    Les érudits du rock vous le diront, Dr Feelgood est le véritable emblème d'une époque. Libellé punk (et oui, le look n'est pas primordial en son temps), le groupe sonne aujourd'hui comme la référence d'un certain rock et d'un rock certain. Même si suranné, le son et le style Dr Feelgood étaient en son temps le son et le style de la musique à venir.

    Dr Feelgood est le groupe qui a permis la transition entre le rock progressif, le glam-rock et le punk . Il a remis au goût du jour un rock sans fioritures, excitant.

     

     

    Admirateur de Johnny Kidd et de son guitariste Mick Green, Wilko Johnson fonde son premier groupe en 1964 avec le batteur Johnny Martin, dit The Big Figure. Ils fondent Dr. Feelgood avec Lee Brilleaux et le bassiste John B. Sparks en 1971 à Canvey Island, près de Londres. C'est en jouant leur musique dans les pubs de la région qu'ils se font connaître. Soutenus par la presse musicale, ils signent avec United Artists Records chez qui ils sortent un premier 45 tours fin 1974 : Roxette, une composition de Johnson. Celui-ci est suivi d'un album volontairement rétro intitulé Down by the Jetty, enregistré en une seule prise monophonique et emballé dans une pochette en noir et blanc. 

     

     

    Le groupe a toujours ses fans et même ses blogs. Voici la version française: http://www.drfeelgood.fr/index.php

     

     

    La présence scénique fait vite de Dr Feelgood une vraie légende. Lee Brilleaux se plante devant le micro et hurle. A coté de lui, Wilko Johnson, habillé comme un pasteur anglican défroqué arpente la scène tel un manequin robotisé et pointe sa guitare sur le spectateurs comme si c'était une arme.

    Les riffs syncopés se marient à merveille avec la voix chaude et grave de Brillaux. Le répertoire du groupe est constitué d'originaux et de reprises comme par exemple "Riot In Cell Block N° 9" de Leiber-Stoller où Dr Feelgood donne toute sa mesure avec la guitare-mitraillette de Johnson.

     

     

    Dr Feelgood a eu un rôle très important dans l'émergence du punk dans la mesure où il a démontré qu'il n'était pas nécessaire d'être un dieu de la guitare ou un surdoué du chant pour jouer du rock. "Vous n'avez pas besoin d'être un musicien pour jouer du rock'n roll. Il suffit que vous aimiez ça et que vous ayez envie d'en jouer" (Lee Brilleaux). Le groupe a servi de modèle alternatif à nombre de ceux qui ne se reconnaissaient plus ou pas dans le rock progressif de Yes, Genesis, Pink Floyd ou le rock pour les stades pratiqué par Led Zeppelin et les Rolling Stones : "Quand j'ai quitté Feelgood début 1977, j'ai rencontré un tas de gens - John Lydon (Sex Pistols), Joe Strummer(Clash)... Jean Jacques Burnel (Stranglers) partageait un appartement avec moi. Billy Idol (Generation X) dormait sur mon plancher ! Tous m'aimaient bien. Je pense que beaucoup d'entre eux ont attrapé le virus en voyant Feelgood jouer" (Wilko Johnson interview du site Blues In London).

     

    A+

    Thôt

     

     

  • Francofolie 2012 - Malibu Stacy, Carmen Maria Vega et Jali

    Spa Francofolie 19072012 photos 007.JPGIl est 15.15, on est à la bourre! Les Franco commencent dans ..... non, cà commence maintenant!!!

    Spa Francofolie 19072012 photos 034.JPGLes Franco c'est bien sûr la bibine qui coule aussi vite et aussi longtemps qu'une bonne pluie de juillet 2012.

    Spa Francofolie 19072012 photos 020.JPGC'est aussi les roadies qui montent et démontent les instruments sous les regards impatients des spectateurs. Celui là nous montre tout son savoir-faire.

     

     

     

     

     

     

    Spa Francofolie 19072012 photos 008.JPGLes Franco, c'est aussi le look qu'on cache dans la foule et qu'on cache en rentrant à la maison.

     

     

     

     

     

     

    Nos Franco commencent et commencent fort avec Malibu Stacy. Depuis 2006, le groupe a pris de la bouteille (et du ventre pour certains membres). On arrive juste pour Razorback. Surprise, Malibu Stacy nous accueille avec deux batteurs. Tout comme le Barça, les batteurs vont tourner, une fois à droite, une fois à la trompette, un autre fois à gauche. Ils mettent le feu. On y voit que du feu. Benoît et Salvio cognent, David et Jérôme les rejoignent. Le morceau se termine sur un solo guitare et un quatuor rythmique. Boum boum boum ... 

    Spa Francofolie 19072012 photos 003.JPG    Spa Francofolie 19072012 photos 012.JPG    Spa Francofolie 19072012 photos 009.JPG

     

     

    David en perd sa voix. Il la cherche et la retrouve dans sa poche.... Haaah! Los Angeles ... David lève les doigts au ciel. Le public répond. Les Wohoho Wohoho montent vers les nuages de Spa. Un regard en l'air.. toujours pas de pluie. Les dieux sont spadois.

     

     


    Malibu Stacy termine en solo guitare et applaudissements. On se dit qu'il y a comme un goût de trop peu.

     

    Spa Francofolie 19072012 photos 017.JPG

     

    La foule bouge vers la scène Ice quelque chose.

    Carmen Maria Vega nous dit qu'on s'en fout. Peut-être mais pas nous. Short très court, bas nylon noir, elle nous appelle ses lapinous.

    Le morceau déménage les oreilles. Le reste redevient plus mélo.

     

    Spa Francofolie 19072012 photos 025.JPG          Spa Francofolie 19072012 photos 028.JPG

     

    Cà rebouge dans l'autre sens. Public plus familial, les enfants courent et puis ne courent plus tellement il y a du monde. On attend Jali, qui arrive timidement, presque modestement. Tonnere d'applaudissements, les enfants sourient, les mamans aussi, les papas filment."Ca va tu l'as bien eu?" C'est aussi ça les francos. 

     

    Guitare et arpèges. Tout doucement, Jali s'impose. "Combien pèse mon âme?". Le troubadour se métamorphose en poête. Les paroles sont traduites en gestuel pour les malentendants. Jali sait recevoir! Sa poésie est simple et touche le coeur des mamans, les enfants continuent à sourire de plus belle. Jali Décroche des ailes.

     

    Spa Francofolie 19072012 photos 043.JPG             Spa Francofolie 19072012 photos 040.JPG

     

    Jali réussit à nous faire oublier deux mois de pluie. Il nous amène sur un bateau nommé Espagnola. Le public l'attendait. Les enfants sont là pour ça. Tout le monde connaît les paroles et tout le monde chante. Où est le feu de camp? Le sourire de Jali est communicatif. Ce n'est plus un public, c'est une grande famille partie en bateau pour un grand voyage.

     

     

    Demain sera un autre jour ... aux francos. Là je vais m'en rechercher une.

     Spa Francofolie 19072012 photos 034.JPG

    A demain

    Thôt

     

     

      

     

      

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

  • The Kooks

     Trouvaille...

     

     

     

  • Francofolie de Spa

    logo.png

     

     

     

     

     

     

     

    Chers Tous

    A partir de demain après-midi j'aurai l'honneur d'être une de vos oreils et, si la vidéo est permise, un de vos yeux sur les Francofolie de Spa. Merci Skynet Blogs pour cette opportunité.

    N'hésitez pas à venir me lire. Au programme, cà commence fort avec Malibu Stacy, suivront La Grande Sophie, Cali, Jean-Louis Murat, ... que du lourd.

    J'espère pouvoir vous faire parvenir avec fidélité l'ambiance, les bruits, les odeurs, les vibrations, les lumières, les cris, les beats, les solos, les pleures, les rires, les frissons, les rayons de soleil, les goutes de pluie, les goute de sueur, les..... de Spa

    A demain

    Thôt

     

     

     

     

  • SEVEN AGES OF ROCK - EPISODE 2

     

  • Angry Angles - You Call It Love

     

     

    PS: Merci Marie pour la correction!

  • The Stone Roses

    Nous étions jeunes, nous étions beaux, Manchester était notre capitale et les Stone Roses nos frères aujourd'hui réscucités du fond de l'armoire à souvenirs de nos délires et de nos boeufs les plus psychédéliques..

    La musique, la rythmique et les attitudes seront reprises par d'autres frères Mad-chesteriens, mais l'original reste stonien.

     

     

    The Stone Roses est un groupe rock alternatif anglais formé en 1983 à Manchester et l'un des groupes du mouvement Madchester et du courant Baggy. Malgré une carrière perturbée par un différend avec leur premier label et une discographie se résumant à deux albums studio, ils demeurent l'un des groupes britanniques les plus influents des années 1980 et 1990. Le groupe se sépare en 1996.

    Le single Made Of Stone est désigné single de la semaine par l'hebdomadaire New Musical Express au début de l'année 1989. En mars Silvertone Records édite leur premier album qui porte leur nom, produit par John Leckie, qui obtient la 19e place dans les charts britanniques. Le journaliste Bob Stanley, futur membre du groupe Saint Etienne, chronique le disque dans le numéro du Melody Maker paru le 29 avril 1989 en ces termes : « This is simply the best debut LP I've heard in my record buying lifetime. Forget everybody else. Forget work tomorrow. »

     

     

    Encore aujourd'hui les critiques et le public britannique considèrent l'album The Stone Roses comme l'un des disques rock les plus marquants de l'histoire. Dans un sondage effectué en 1993 auprès des lecteurs du NME, le disque se classa cinquième ; dix ans plus tard, il est élu « meilleur album de tous les temps » devant Doolittle des Pixies (NDLE: on en reparlera plus tard) et l'album Pet Sounds des Beach Boys (NDLE: on en parlera plus jamais).

    En 2006 un nouveau vote le désigne « meilleur album britannique » devant The Queen Is Dead des Smiths (NDLE: on en a déjà parlé et on en reparlera) et Definitely Maybe, le premier album d'Oasis (NDLE: on les avait oublié ceux là). En 2004 le sondage de The Observer auprès d'un panel de journalistes et de musiciens élit lui aussi The Stone Roses « finest British album of all time »

     

     

    Ne soyons pas radin, .. voici tout l'album First Coming!

     

     

    Les quatre membres originaux du groupe (Ian Brown, John Squire, Gary ‘Mani’ Mounfield, et Alan ‘Reni’ Wren) ont annoncé le 18 octobre 2011, lors d'une conférence de presse à Londres, que le groupe se reformerait pour entamer une tournée mondiale, dont les trois premiers concerts auront lieu à Manchester, les 29,30 juin et 1er Juillet 2012, à Heaton Park. Les 220 000 billets prévus pour les 3 soirs s'arrachent en un peu plus d'une heure, ce qui en fait à ce jour la vente la plus rapide de l'histoire du rock anglais.

     

     

     

    L'amour rend fou, l'argent rend con..

    Thôt

     

     

     

     

     

     

     

     

  • Let It All Go - Jay Reatard

     

     

  • Happy Mondays

    Au bon temps de l'Haçienda..