• The Black Keys

    Une bibine à la main, je vais vous raconter l'histoire des Black Keys:

    C'est l'histoire de deux potes de l'Ohio, l'un barbu, l'autre pas (mais ça on s'en fout), l'un chanteur et guitariste, Dan Auerbach et l'autre batteur, Patrick Carney. Pas gauchers du tout, les voilà partis pour un voyage blues et rock d'où très peu en reviennent sain de corps et d'esprit.

     

    En 2002 l'album The Big Come Up du duo croise la série Hung qui leur pompe ce morceau mélange de psychédélique et de blues rock: I'll be your Man.

     

     

    En 2003, c'est le cinéma qui fait les yeux doux au deuxiéme album, Thickfreakness. L'EP Set You Free apparaît dans la bande son du film Rock Academy. L'album décolle et remporte un certain succès auprès du public.

     

     

    Le groupe saute les étapes et nous aussi. Nous sommes en 2010, le sixième album (déjà 6 albums!!), Brothers, se vend à plus d'un million d'exemplaires.

     

    Toujours la même recette gagnante de guitare blues, Ten Cent Pistol.

     

    Sur le chemin, ils croisent  les gentils vampires de Twilight qui leurs sucent une ... partie de leur discographie.

    Le plus râlant dans cette histoire c'est que votre serviteur (moi) avait osé mettre le même morceau de côté (du mauvais coté de la pile) il y a des années de cela. L'erreur est humaine et rattrapable.

     

    Black Keys: Tighten Up (pour les amoureux romantiques à la peau très très pâle) 

     

    En 2011, El Camino (rien à voir avec la vieille bécane pourri de ton père), sort dans les bacs. Si vous ne le connaissez pas, c'est normal. Nos radios FMmistes évitent toujours de nous balancer de la bonne musique.

     

    Black Keys: Lonely Boy

     

    Black Keys: Little Black Submarines

     

    Confortable dans leur van, le groupe continue son chemin vers des allées blues rock. Il est à parier que le cinéma reviendra faire du pied aux noires notes, pour le plaisir de nos oreilles.

    A+