• Non, je n'irai pas plus loin

    Non, je n'irai pas plus loin vers mes rêves avec toi. Le ressort est rompu, tel celui de la boîte à musique dans laquelle tu caches tes secrets, ton coeur assèché, ton faux sourire, tes lèvres froides et tes plans de départ.

    Et toi aussi tu te casse!

     


    podcast

     

    venus.jpg

    Non je n'irai pas plus loin

     

    Bébé, Je sais, C'est par curiosité

    Bébé que je suis entré

    Et devant cette foutue boîte musicale

    J'ai tiré, un par un, les tiroirs

     

    La carillon ne marchait plus

    Mais tintaient des sous-entendus

    Dans le premier de tiroir

    Il y avait, inutile, ce parapluie noir

    Pour que ton coeur, comme la pluie, ne pleure plus

    Je pensais, sincèrement, que tu l'avais perdu

     

    Non je n'irai pas plus loin

    Je laisse tes secrets dans un coin

     

    Ce tiroir, garni d'or, il doit être important

    Hésitant, je l'ouvre, et regarde dedans

    Enfui ton sourire qu'était clarière

    Le soleil est caché bien loin derrière

     

    Non je n'irai pas plus loin

    Je te laisse tes secrets dans un coin

     

    De tes lèvres que je croyais fondues d'argile

    La porcelaine est devenue bien trop fragile

    Des galets parfaitement érodés

    Pas à pas tu les sème à tes pieds

     

    Bébé voudrais-tu partir?

    De moi t'enfuir en exile?

     

    Lam Ré Fa Ré

    Non non non 4X)

    Non! tu ne partiras pas, non non non (2X)

    Non non non (4X)

    Non! tu ne partiras pas, non non non (2X)

     

    Ah tu es là, non je ne voulais pas, regarder au-delà, non non non

    Reste auprès de moi, je changerai pour toi

    Non non non (4X)

     

    Paperblog

    Tu es un groupe de rock et tu cherches des compositions originales? Mes compositions sont à prendre. Intéressé(e)? Tu peux me contacter maurizio.passanisi@belgacom.net ou via ce blog ou myspace http://www.myspace.com/thot02

     

     

  • Je t'hémoglobine - vidéo


  • Opium*haschich*Marie-Jeanne

    Pour ces nombreuses soirées noyées de guitares et d'alcool et tout ce qui pouvait nous faire croire au monde. 


    podcast
     

    Opium.jpg

     

     

     

     

    Paperblog

    Que serait un artiste sans public. N'étant pas interprète, mes compositions attendent des chanteurs et chanteuses de talent, intéressé(e)s de les chanter, voire les enregistrer. Intéressé(e)? Me contacter via ce blog ou myspace http://www.myspace.com/thot02

  • Petites Reprises

    Petite reprise pour le plaisir de la chanter et de l'écouter. Voilà c'est Fini! Et en plus ça remplit les semaines où j'ai rien à dire et rien à vous faire écouter de nouveaux sur mon blog. Ca ne me dérange jamais d'écouter un bon Jean-Louis Aubert. Cela ne finira jamais.


    podcast

    Bon, certains à la maison me disent que je suis trop "JLA". Ils me posent la question "N'es-tu capable que de chanter JJA? C'est pas qu'on se lasse mais on s'inquiète pour toi". Bon j'ai compris. Peur d'égratigner "Mr Alain Bashung" mais je me lance. A chacun de juger.

    podcast

     

  • Ces paroliers qui nous accompagnent: un peu de poésie bordel

    Nous sommes tous passés par ces cours de français suporifiques qui étaient sensés nous apprendre la poésie (pour les profs optimistes), voire nous faire aimer la poésie (pour les utopistes). Un outil essentiel, l'analyse. C'est un peu comme si on apprenait à aimer le goût de la tarte Tatin en l'analysant: "prenez votre thermomètre, entrez le délicatement jusqu'au milieu de la pâte.... Disséquez la pomme avec votre cutter Stabilo, ...Sentez ce parfum aux propriétés organoleptiques proches de la compote aux pommes, ...". Beurk.

    Et ce n'est pas tout. La perversion de la perfection pour un prof, l'analyse de l'analyse. Il vous met en condition pour apprécier le texte: "prenez une feuille vide, j'ai bien dit vide. Tracez une marge rouge à trois centimètres du bord. J'ai dis à trois centimètres Dupont. Toujours les mêmes qui ne comprennent pas! Et n'oubliez pas votre nom et prénom sur le coin supérieur droit, n'est-ce pas Mr Dupont! Analysez-moi ce texte de ...".  

    Heureusement, la radio FM est née.

    Voici un texte de Boris Vian, repris en musique par Jean-Louis Aubert, sur l'album Bleu Blanc Vert. Sans aucune analyse, fermez juste les yeux et écoutez.

     

    podcast

    Ce ne sera pas le seul grand texte repris par Jean-Louis Aubert. Honnêtement, en écoutant pour la première fois ce titre, je me suis dit "là il s'est surpassé JLA". Quelle surprise d'apprendre en retournant la pochette que Sensation était l'oeuvre de Rimbaud. Mes profs de français ont dû l'oublier celui-là. A nouveau, fermez les yeux et écoutez.

     

     

    Dans un tout autre style musical, Marc Lavoine reprend une poésie de Guillaume Apollinaire, sur une musique qu'il a lui-même composée pour l'occasion (tiens il n'est pas que beau gosse celui-là!). Je ne suis pas fan du gars, mais bon, il a tout de même fait un tabac sur les radios avec ce titre.

     

    podcast

    Il y en a qui le font vraiment exprès. Tout un album, rien qu'avec des textes de Baudelaire, et mis en musique par Léo Ferré. Jean-Louis Murat cumule les plaisirs. On s'attend à une orgie.

    Autant ne pas vous le cacher, j'ai choisis les morceaux les plus "rock" de l'album car il sonne "musique de messe" à certains moments. Mais on ne se lasse pas des textes et de la voix de Morgane Imbeaud.


    podcast


    podcast

     

    Vous pouvez rouvrir les yeux. En espérant que vous avez pu apprécier ces moments de musique et de poésie.

     

     


     

     

     

  • Continuer à Attendre Demain

    Ne plus consommer, juste s'assoir et regarder le temps qui passe. Aucune envie matériel ne pointant le bout du nez. La vraie vie quoi! Celle dont on rêve mais que l'on ose même penser.

    Et quand, forcé par la machine, le destin, le sytème, la société ou la société (privée celle-là), PATATRA! La misère se pose sur nous. Que faire, comment sortir de ce cercle vicié et vicieux qui nous pousse à attendre, et attendre, et attendre, .... que demain arrive. Naissent d'autres besoins, plus vitals. Où trouver le pain, qui nous aidera à attendre, et attendre, et attendre, ... demain? D'aucuns en d'autres temps auraient crié à la révolte, à la révolution même. Aujourd'hui, nous allumons la télé et attendons que demain revienne, en regardant Experts, Boutiques et autres Total Whipe out.  

    L'opium n'est plus la religion du peuple. Aujourd'hui c'est par la télé que l'on speed et joint les deux bouts.


    podcast

    Continuer à Attendre Demain.jpg

    Paroles:

    J'avais rêvé de deserts

    De soleil sur la terre

    Le réveil sonne ce matin

    Personne dans la maison

    Mais c'est dèjà la fin

    Je me fous de demain

    Mes mains ne souffriront plus

    Pour quelques bouts de pain

     

    Je vis dans ce remblais

    Une terre de pierres

    Ne consomme plus me dit-on

    Plus d'addition, des destructions

     

    Mais c'est dèjà la fin

    Le feu est bien éteint

    On nous jette dans ce remblais

    Pour qu'ils rêvent de gains

     

    Où vais-je trouver l'envie

    Qui me consomme jusqu'à l'ennuie

    Où vais-je trouver le pain

    Pour continuer à attendre demain

     

     

    Je ne rêve plus de déserts

    Je le vie sur cette terre

     

    Plus réveil ce matin

    J'en oubli la raison

    Mais c'était bien la fin

    La rumeur savait bien

    Mon corps ne souffre plus

    J'ai de plus en plus faim

     

    Dans le fourneau c'etait la guerre

    J'attends maintenant assis par terre

    Plus d'addition, des soustractions

    Plus d'addition, des récessions

      

    Où vais-je trouver l'envie

    Qui me consomme jusqu'à l'ennuie

    Où vais-je trouver le pain

    Pour continuer à attendre demain

    Paperblog

    Que serait un artiste sans public. N'étant pas interprète, mes compositions attendent des chanteurs et chanteuses de talent, intéressé(e)s de les chanter, voire les enregistrer. Intéressé(e)? Me contacter via ce blog ou myspace http://www.myspace.com/thot02.